A+ A-
CultureInterview : Frigiel, parrain du NOGA samedi 7 décembre 2019

Interview : Frigiel, parrain du NOGA

Ce weekend c'est l'inauguration du Nîmes Open Game Art (NOGA) à la bibliothèque du Carré d'Art à Nîmes. Ce vendredi 6, samedi 7 et dimanche 8 décembre, venez profiter d'activités inédites autour du Gaming avec comme thème cette année "DATA et moi". Le NOGA c'est jusqu'au 6 janvier. 

Plus d'infos sur le bibliotheque.nimes.fr

Rencontre avec l'un des parrains du NOGA 2019 Frigiel. Cet auteur et youtubeur originaire de Montpellier comptabilise 1,94 millions d'abonnés sur Youtube.

---

Comment résumer votre travail sur internet ? 

Cela fait 8 ans que je fais des vidéos sur Youtube autour des jeux vidéo qui me plaisent. Que ce soit des jeux récents ou des jeux plus anciens auquel je jouais quand j’étais plus jeune. J’ai décidé de les partager et d’y rejouer avec un œil un peu nouveau. Tout ça, c’est pour divertir les gens qui regardent, pour les gens qui me suivent et qui regardent ce type de vidéo, c’est comme si on invitait un ami à jouer aux jeux vidéo mais cette fois à travers un écran. J’ai commencé principalement sur Minecraft qui est le jeu qui a le plus fonctionné sur ma chaine et qui est toujours très populaire. Mais finalement je peux jouer à tout et n’importe quoi, ça peut des jeux d’horreur, d’action ou un peu plus scénarisés. Je suis très multi-gaming sur ma chaine. 

Le jeu vidéo est un Art à part entière ? 

Oui, je pense que l’on peut dire que jeu vidéo est un art. J’aime beaucoup le comparer au cinéma puisqu’il y a beaucoup de jeux qui sont particulièrement scénarisés avec de belles histoires et même des acteurs qui sont parfois intégrés et modélisés. On a aussi tout ce qui est l’aspect créatif qu’on peut obtenir autour de certains jeux, comme par exemple Minecraft ou l’on peut construire d’immenses châteaux, de très grandes cartes et où le joueur est libre d’être créatif, créer et développer son monde et son art. Je trouve ça très bien qu’on s’intéresse au jeu vidéo, même si c’est le cas depuis très longtemps. S’intéresser au gaming à travers un festival et pas simplement à travers la compétition, ça permet d’aborder également le coté divertissant et créatif des jeux. 

Qu’est-ce que vous évoque le thème des DATA ?

Il y a beaucoup de jeux en ligne qui connectent les joueurs et utilisent leurs informations personnelles. Le Data ca ramène aux informations qu’on peut laisser sur internet et finalement le profil numérique de chaque personnes. Ça n’a pas un lien systématique avec le jeu vidéo, mais certains jeux en ligne, pas forcément tous, vous demandent des informations personnelles. Quand on me dit « DATA », je pense aux données personnelles, les données qui nous concerne, celle qui nous font le plus nous questionner sur ce qu’on laisse sur internet. 

---

SAMEDI 7 DECEMBRE - Carré d'art 

14h : rencontre et dédicace avec le Youtubeur Frigiel en section jeunesse 

16h : Conférence Judith Duportail et Frigiel : Votre note secrète de désirabilité sur Tinder.

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.